Chaque année, depuis plus de 30 ans, a lieu la Fête du Printemps. En 2018, le thème « Plantes insolites » convenait parfaitement à un pépiniériste et paysagiste (Julien Gaillard) qui acclimate des plantes et végétaux provenant de divers endroits du globe. 

Son top 3 ? 

  • Muehlenbeckia astonii,un arbuste néo-zélandais avec des branches en zigzag et des petites feuilles rondes qui fleuri en hiver et s’acclimate bien en bord de mer sur un sol calcaire. 
  • Myrteugni molinae ‘Butterball’, plante native du Chili – mais pour l’occasion, dénichée en Irlande, fleuri de couleur jaune / doré et peut s’apparenter au buis. 
  • Pittosporum truncatum, originaire de Chine, cette plante produit des fleurs de couleur crème et parfumées. Le petit plus ? Elle résiste à des températures très basses (jusqu’à -15 degrés !). 

Ce paysagiste breton possède plus de 500 espèces d’arbres et de plantes. Il aime échanger avec des pépiniéristes par correspondance pour découvrir des plantes venues du monde entier. 

Ses plantes préférées ? Les plantes dites « graphiques » comme le Colettia paradoxa, un arbuste comportant des épines et dont les fleurs sentent le miel, ou encore le chêne bambou !

Soucieux des plantes, il ne manque pas de favoriser les végétaux qui s’adaptent le mieux aux conditions locales. 

Grâce à ses expériences et découvertes, il sera le prescripteur (comme beaucoup d’autres pépiniéristes de son genre) de ce que nous aurons au jardin dans quelques années et ces plantes survivront aux conditions météorologiques ! 

Share This